• Dien Bien Fhu, le concerto de l'adieu

    La  guerre fait rage partout dans le monde, on se tue avec des armes modernes , cruelles , laissant des familles en deuil, dans la douleur. Depuis la nuit  des temps, on parle de la guerre, de la guerre, de la guerre. Elle n'en finira donc jamais ?

    Souvenez-vous  de Dien Bien Phu :

    l.La bataille de Dien Bien Fhu est un moment clé de la guerre d'indochine qui se déroula du 20 novembre 1953 au 7 mai 1954 et qui opposa, auTonkin, les forces de l'union française aux forces du Viet Minh, dans le nord du Viet Nam actuel.

    - - - - -

    je me souviens très bien de cette guerre, j'avais 14 ans et quelques soldats de mon village n'en sont pas revenu.

    J'avais l'intention de vous faire écouter seulement cette superbe musique, très peu connue, et puis ....de fil en aiguille je me rappelle  cette triste époque quasi oubliée , la dernière avant la guerre d'Algérie (années 58_62), qui ,elle, a bouleversé ma jeu nesse et dont on ne parle pas, elle ne figure que sur quelques lignes dans les manuels d'école ) , un article lui sera consacré.

    ________

    Dien Bien Phu: le concerto de l'adieu

    Extrait de "Dien Bien Phu" de Pierre Schoendoerffer (La 317e Section) 1992

    "Concerto de l'adieu" par Georges Delerue (Platoon)

    « Le 7 mai au matin, des soldats du 1er, du 2e BEP et du 8e choc sont partis pour une dernière tentative de contre-attaque. J'ai filmé ces gens qui s'en allaient dans la lumière grise. Et puis la fin des combats est arrivée. Le ciel s'est brusquement dégagé, extraordinaire de pureté... »
    - - - - -
     
    ( une vidéo exceptionnelle.Ce concerto de l'adieu est joué dans le film de  Pierre Shoendoerffer " Dien Bien Phu ".Cette guerre d'indochine des années 1948 -1954 avait fait de très nombreuses victimes parmi nos jeunes appelés.C'est un hommage à nos morts oubliés dans l'histoire française.)
    « On écrit sur les mursacceuil : bienvenue »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 26 Février 2016 à 13:07

    Sans dévoiler un grand secret ,je pense que je vais passer à Dien Bien Phu eu en Novembre

    Ne jamais oublier....

    Bon week end.

      • Vendredi 26 Février 2016 à 13:51

        chut ! wouah, quel voyage encore en perspective !

    2
    Vendredi 26 Février 2016 à 14:49

    Tu vas nous casser le moral toi !!!!.... 

    http://img4.hostingpics.net/pics/655502tata17.gif

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Vendredi 26 Février 2016 à 15:59

    J'avais 15 ans et je m'en souviens car on en parlait partout! Mais je ne sais si j'ai été marquée comme je le serais actuellement avec toute la maturité de l'âge! 

    Je me souviens d'avoir eu envie de voir le film mais papa qui avait passé 5 ans prisonnier en Allemagne n'avait pas voulu que j'y aille!

    Bises

    Gigi

    4
    Jacques D
    Vendredi 26 Février 2016 à 18:46

    Bonsoir Mamylette,

    On ne peut pas refaire l'histoire ni la modifier. Mais il semblerait qu'une grave erreur de stratégie militaire a été mise en place. Il n'est pas concevable de concentrer des milliers de combattants dans une cuvette, sans tenir les hauteurs. C'est élémentaire, aucun seigneur n'a eu l'idée de faire construire son château fort au bas de la vallée. En fait, les chefs de guerre et les historiens restent assez flous sur ce sujet.

    A cette époque j'étais au lycée et l'opinion publique n'était pas favorable à cette guerre qui était, disons le, un guerre coloniale et très différente de la guerre d'Algérie sur divers aspects.

    5
    Samedi 27 Février 2016 à 12:34

    Putain, ça caille ce matin !!!!...... 

    Restes au chaud ... attention d'après qu'il y a pas mal de gastro sur Niort !!!!.... :))))

     

     

    http://img4.hostingpics.net/pics/499931brica18.gif

    6
    Dimanche 28 Février 2016 à 13:46

     

     Belle musique  pour une page noire de notre histoire :

     

    "Dien Bien Phu, joli nom pour un naufrage"!!!! a-t-on dit

     

     

     

      De nos 16 000 hommes face aux 100 000 hommes  de Giap   ...

     

     Seulement 8 000 reviendront des camps viêt-minh !!! En quatre mois de captivité, le taux de mortalité fut de plus de 72%. !!!

     

    "les corps mutilés et déchiquetés font alors partie d’une panoplie de moyens au service de la stratégie de l’époque pour saper le moral des Français."

     

    “Nous faisons tout notre possible pour améliorer leurs conditions de vie. Ils sont mieux nourris que nous. J’ai reçu d’eux pas mal de témoignages de gratitude.” Cette réponse d' HÔ CHI MINH  est publiée dans le journal “L’Humanité dimanche” du 22 octobre 1950.

     

    Merci

     

    Bonne journée

     

    Amitié

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :