• l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    L'Hotel Dieu (nom donné aux hospices et hopitaux où les vieillards démunis finissaient leur vie sans payer)se trouve à quelques mètres du château de Baugé. Quand on passe le hall d'entrée on est scotché par un grand panneau qui fait frémir le lecteur

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    et nous râlons aujourd'hui d'avoir une mauvaise SS !!!!!

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    la petitesse du lit nous fait penser que les gens étaient de petite taille.On mettait jusqu'à 3 vieillards par lit par manque de place

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    Un urinal, une bouilloire,un bassin,le 4e n'a pas de nom ???

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    une lancette à saignées    brrrrrr

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    des sondes urologiques et 3 speculums (  3fois  brrr  )

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    l'ancêtre de la poire à lavement et l'attirail pour préparer l'operation

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    quelle surprise pour l'ancienne laborantine (pardon technicienne de laboratoire pour être moderne) qui a débuté en 1957 et se souvient d'avoir mesuré le degré d'alcool dans les raisins des agriculteurs du coin qui faisaient leur vin avec ce petit alhambic.y a longtemps qu'on s'en sert plus , je ne pensais pas revoir ce vieux machin.Pour votre gouverne leur "piquette" ne dépassait jamais les 10°.

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    Un autre coup de coeur, cette petite balance de précision me servait à peser la matière grasse du lait maternel , la seule façon de savoir si le lait était assez nourrissant. Les poids ( ceux en bronze pas le poids du bébé  (mdr ) allaient jusqu'au 1/100e de gramme).A cette époque les mamans allaitaient toutes sauf en cas de pépin, le pesage nous prenait beaucoup de temps.

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    je reconnais des petites boites à pharmacie (pharmacie et labo étaient au même patron, dans les mêmes locaux,on se cotoyait) je les voyais faire des pilules, des suppositoires , des ampoules mais je ne m'occupais que d'analyses sanguines.Voilà pourquoi je peux vous expliquer à quoi servaient ces petites boites.

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    à gauche, pour fabriquer les suppositoires, à droite pour les pilules,le mortier pour piler les plantes,la casserole en cuivre pour cuire le contenu des fioles ou plantes piléés, les tets pour récupérer , si c'est un onguent dans une petite boite carrée ou ronde, si c'est pour des suppositoires, on ouvre en 2 la boite à suppo, on dépose le liquide,on referme le couvercle,on serre les côtés avec des petits écrous et on laisse prendre en forme pendant plusieurs jours.Je me souviens avoir connu les suppos qui fondaient très rapidement faute de frigo à l'époque.Je n'ai pas ou reconnu l'engin qui faisait les ampoules, c'était pas facile, y en avait beaucoup de loupées,on fermait les 2 côtés au bec de gaz. TOUTE UNE EPOQUE !  

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    L'apothicairerie est une  merveille.Tous les pots en porcelaine sont uniques avec le nom des plantes conservées à vie.Cette pièce n'a pas de valeur, il n' en existe plus que quelques-unes dans le monde.Je connais celle de Louhans en saône et loire que j'ai vu il y a une quinzaine d'année,elle est aussi belle.

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                                           l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    - - - - - - - - - - - -

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

     

     

     L'ancien hopital est toujours au même endroit, les locaux ont été bien sûr rénovés,l'entrée rajoutée et modernisée par 3 grandes portes en verre, il me semble qu'il a fonctionné jusqu'en 2011.

    C'est en retrouvant ces souvenirs de jeunesse que je me suis rendu compte que j'étais la ou  une des dernières laborantines ayant connu cet ancien temps, et par déduction j'ai compris  que j'étais devenue une bien vieille dame. Je ne m'en rendais pas compte ......

                               

    « le Château de BAUGE dans le Maine et Loire Anne Sylvestre s'en est allée »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 27 Juillet 2020 à 17:11

    Quel bel article , si bien documenté ! certains instruments utilisés semblent aujourd'hui des instruments de torture, et on mesure la grande évolution en matière de soins en Europe.

    Mais il faut se dire que dans bien des coins du monde iln'y a rien.....

    Bonne semaine.

    2
    Mardi 28 Juillet 2020 à 11:25

    Une belle suite Mamylette, mais ces instruments de torture d'antan brrr, heureusement la médecine

    a fait beaucoup de progrès .....

    Bonne journée Mamylette, prends bien soin de toi  surtout,

    Bises amicales 

    de Christiane

    3
    Mardi 28 Juillet 2020 à 19:21

     

     Belle page

     

    Aujourd’hui les bâtiments de nos  hôpitaux sont en verre et le matériel fort technique…

     

    Vive les apothicaires et leurs beaux étalages, à Albi il y a une belle pharmacie  aux mille pots magnifiques..

     

     

     

    Hôtel Dieu St Joseph annonçait la couleur, ils n’avançaient pas masqués « Tous les malades jugés incurables ne pourront être admis  »

     

    1878 !

     

    « Si j'avais l'honneur d'être chirurgien, pénétré comme je le suis des dangers auxquels exposent les germes des microbes répandus à la surface de tous les objets, particulièrement dans les hôpitaux, non seulement je ne me servirais que d'instruments d'une propreté parfaite, mais après avoir nettoyé mes mains avec le plus grand soin […]

     

    De cette manière, je n'aurais à craindre que les germes en suspension dans l'air autour du lit du malade »

     

    Louis Pasteur devant l'Académie des Sciences (1878)

     

    C’est vrai il n’était même pas  médecin, juste chimiste et physicien !  

     

    J’ai connu l’Hôtel Dieu de Lyon (inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco)  des bâtiments à caractères.  Celui de Toulouse St Jacques  date du XIIè en  2020  c’est le lieu de décisions stratégiques des Hôpitaux de Toulouse (en 1984, on y pratiquait l’amniocentèse avec des chambres à 6 lits et un évier derrière un rideau terrible !  mais heureusement un service médicale de pointe  )

     

     Je vois que Mamyelle a connu certains de ces instruments. Oui le progrès a du bon …et heureusement avec les temps qui cours ..

     

     

     

    Merci

     

    Bonne journée

     

    Amitié

     

    4
    Dimanche 2 Août 2020 à 12:19

    Super votre article !

    Une visite rondement menée qui retrace parfaitement cette époque...

    5
    Vendredi 28 Août 2020 à 09:32

    Quelle plongée dans le passé chère Mamylette ! Et dire que je suis passé si souvent par Baugé en allant voir mes parents à Nantes depuis la Savoie  sans m'y être vraiment arrêté et donc sans connaître cette apothicairerie classe aux Monuments Historiques.

    Bises

    6
    Jeudi 3 Septembre 2020 à 10:50

    Merci Mamylette pour ta gentille visite sur mon blog,

    j'espère que tu vas bien , cocoonée par toute ta petite famille d'Amour,

    le matin, il fait maintenant très frais , heureusement l'après-midi les températures se réchauffent

    et nous pouvons aller nous balader pour "les genoux" d'Alain qui commencent à le faire souffrir

    et essayons d'éviter la prothèse brr (il  est hypocondriaque) cry cry

    Prends bien soin de toi Mamylette,

    Bises amicales de Christiane

    7
    Vendredi 11 Septembre 2020 à 11:33

                                       

    Mamylette, prends bien soin de toi avec cet été indien que nous avons en ce moment.

    Merci pour ta gentille visite,

    Bises amicales de Christine

    8
    Jeudi 17 Septembre 2020 à 13:33

    Merci pour ta fidèlité Mamylette, je me doutais bien que tu les connaissais,

    Bon jeudi caniculaire encore, prends bien soin de toi surtout , bien au frais

    c'est ce que je vais faire : hier balade à St Jean De Monts et Alain et moi avons fondu

    comme neige au soleil ..

    Mais l'automne arrivera , la nature ne se trompe pas, je suis dans un domaine arboré et

    les feuilles commencent à tomber, de gros tapis de feuilles colorées, c'est bien beau aussi .

    Bises amicales

    Christiane

    9
    Mardi 10 Novembre 2020 à 12:03

    Je viens te faire un petit coucou Mamylette en espérant que le temps ne te paraît pas trop long

    en ce re confinement . Peut-être es-tu chez un de tes enfants ou petit-enfant , coconnée comme tu le

    mérites .

    Prends bien soin de toi surtout, vilaine période que nous vivons en ce moment.

    Pensées et bises affectueuses de Christiane qui ne t'oublie pas

    10
    Jeudi 12 Novembre 2020 à 13:53

    Bonjour Mamylette

    Il y a longtemps que tu n'as pas posté également , il est bon de faire une pause parfois .

    Superbe visite , ce doit-être top à voir 

    Passe un très bon après-midi

    Bise

    11
    Dimanche 22 Novembre 2020 à 09:21

    Merci Mamylette pour ta gentille visite,

    Je te souhaite un bon dimanche ensoleillé ici mais pour l'instant ce matin 4° , un peu gla gla ...

    Prends bien soin de toi et bises amicales de Christiane

    12
    Mardi 1er Décembre 2020 à 17:06

    Merci pour ta gentille visite Mamylette, j'espère que pour les fêtes tu seras bien "cocooner "par tes êtres chers  ,

    en attendant , je te souhaite une bonne soirée de mardi et surtout prends bien soin de toi ,

    je sais que tu es très raisonnable et plus une enfant ma chère Mamylette (je plaisante bien sûr)

    Bisous, bisous amicaux de Christiane qui ne t'oublie pas 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :