•  J'aime bien me documenter sur les expressions toutes faites que l'on prend au cours de nos écritures, ne pas savoir d'où elles viennent peuvent parfois prêter à confusion. J'aime cette expression, pourquoi? je ne sais pas.Je l'ai souvent lue dans mes cours de français au lycée........y a belle lurette ! ( encore une expression à élucider, je m'y attèle...)

     

    Honni soit qui mal y pense !

     

    Pour en arriver à cette vieille expression

    ( honni soit qui mal y pense ),

      

     Un petit cours sur  l'histoire de l'ordre de la jarretière  qui nous vient de nos amis anglais:

     

     l'Ordre très noble de la Jarretière (the most noble Order of the Garter), ordre de chevalerie qui reste aujourd'hui encore un des ordres les plus prestigieux dans le monde. Son emblème est une jarretière bleue sur fond or, sur laquelle est inscrit la devise "Honni soit qui mal y pense".

    L'admission en son sein donne  à ses membres le droit au titre de  "sir "

     La jarretière, honni soit qui mal y pense

    C'est Henriette Walter , une linguiste française , une passionnée de  l’origine des expressions anglo-saxonnes. qui aujourd’hui,  nous parle d’une expression ancienne : « honni soit qui mal y pense »

    A Hambourg, sur la célèbre Reeperbahn, le boulevard chaud qui surplombe le port, il y a un grand café très connu, le café Keese qui arbore une immense enseigne « HONI SOIT QUI MAL Y PENSE ». Honi avec un seul n , choquant pour les passants Français qui savent bien qu’on écrit honni avec 2 n. Eh pourtant, cette enseigne ne comporte pas de faute d’orthographe ! En fait, elle est plutôt l’occasion de rappeler que honni s’écrivait avec un seul n au XIVe siècle, à l’époque où cette phrase célèbre a été prononcée.

    Nous sommes à Calais, au lendemain de la bataille de Crécy (26 août 1346) et le roi d’Angleterre Édouard III fête sa victoire sur les Français en donnant un grand bal à la cour. La fête bat son plein, et la tradition ou  la légende veut qu’au cours de ce bal, la maîtresse du roi, la comtesse de Salisbury, laisse tomber une de ses jarretières au sol, sous les yeux de tous les danseurs ébahis. Immédiatement, rires et quolibets fusent de toutes parts. Le roi s’en émeut, puis il se reprend et ramasse l’objet responsable du scandale en s’écriant “honi soit qui mal y pense”, autrement dit “honte à ceux qui y voient du mal”.

    Deux ans plus tard, avec un sens aigu de l’honneur à rétablir, Édouard III créera le très noble Ordre de la Jarretière, dont la devise “Honi soit qui mal y pense” figurera en lettres d’or sur une jarretière bleue entourant une croix de couleur rouge. Il transformait ainsi un incident malheureux en un grade honorifique pour les heureux bénéficiaires de l’ordre de chevalerie le plus élevé de Grande-Bretagne.

     

    alors que chez nous les français, c'est plutôt çà:

    le principe de la jarretière de la mariée:

    Les hommes font des dons d'argent pour que
    la robe monte et les femmes en font de même pour qu’elle redescende. Plus les dons sont élevés plus la robe monte haut jusqu'à ce qu'elle laisse apparaître la jarretière. L'heureux veinard qui l'aura fait découvrir aura le privilège de la décrocher.

     

    :

     

    Sa petite histoire, y a pas de raison qu'elle n'en ait pas une elle aussi

    La jarretière, symbole de pouvoirs chamanistiques, pourrait remonter à l'époque paléolithique. Dans certaines peintures rupestres, on voit des danseuses qui portent des jarretières. Pour certains, il pourrait même y avoir une relation entre la jarretière de la mariée, des fées renfermant des pouvoirs magiques, et l'Ordre de la Jarretière .

    Si dans la préhistoire, elle fut un symbole de pouvoirs magiques, la jarretière dénota aussi un rang social élevé dans l'ancien culte des sorcières, puis les mythes l'ont transformée en amulette magique, dans toutes les légendes et les contes de fées où elle apparaît.

    En fait, la jarretière symbolise le mystère, et surtout la Virginité. Chez les Hébreux, on disait que le bleu et le blanc sont les couleurs symboles de l'amour, de la pureté, et de la fidélité. Les futures mariées étaient donc encouragées à porter une jarretière à ces couleurs.

      

     

    - - - - - - - -

    Insignes de l

    IMG_4983

    Chez nous, on est patriotes !!


    3 commentaires
  • les acrostiches

     J'ai trouvé sur le web  2 acrostiches, j'aime bien de temps en temps en lire.

     

    Correspondance de Musset et Sand 

    Alfred de Musset envoya à George Sand ce poème qui est un acrostiche selon certains (cela dit, il semble que les deux amants ne se sont en fait jamais envoyé ces lettres )

    Quand je mets à vos pieds un éternel hommage
    Voulez-vous qu'un instant je change de visage ?
    Vous avez capturé les sentiments d'un cœur
    Que pour vous adorer forma le Créateur.
    Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
    Couche sur le papier ce que je n'ose dire.
    Avec soin, de mes vers lisez les premiers mots
    Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

    George Sand répondit :
    Cette
    insigne faveur que votre cœur réclame
    Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

    Ou

    Cette insigne faveur que votre cœur réclame
    Nuit peut être à l'honneur mais répond à ma flamme

    ( je ne crois pas que Musset ait fait cet acrostiche mais je le trouve amusant )

     

    Puis un de François Villon

     

    Vous portâtes, digne Vierge, princesse,
    Iésus régnant qui n’a ni fin ni cesse.
    Le Tout-Puissant, prenant notre faiblesse,
    Laissa les cieux et nous vint secourir,
    Offrit à mort sa très chère jeunesse ;
    Notre Seigneur tel est, tel le confesse :
    En cette foi je veux vivre et mourir.

    ( François Villon dans  " Le Grand Testament " )

    Un peu  difficile à lire ce dernier acrostiche.

    - - - - -

    Alors j'en ai déniché un autre, signé d'un inconnu du public,qui devrait vous paraître clair ( je n'en suis pas sûre !! ) , ce n'est pas aussi facile que c'en ait l'air, vous devriez essayer.

    Cet acrostiche est fait avec des titres de chansons que l'auteur de ce poême ( mot bien pompeux ! ) connaît bien sûr:

     

    M'exausseras-tu quand-même  ? ( Lynda Lemay )

    A bientôt nous-deux ,   ( Hugues Aufray )

    Ma jolie petite fleur  . ( Henri Salvador )

    Y a pas de remède à l'amour fou .  ( Dick Rivers )

    L'aventure humaine ,   ( Marc Lavoine )

    Ecoutez-moi les gavroches ,  ( Renaud )

    T'arrête pas d'me manquer   , ( Paul Personne )

    T'as 24 ans, j'en ai 40 .   ( Lynda Lemay )

    Epoustouflante.....!!  ( Lynda Lemay )

     mamylette

    ce qu'il y a de bien dans un acrostiche , c'est  qu'on peut l'interpréter comme on veut et à la rigueur mettre n'importe quoi , idéal pour les poêtes en herbe !

     

     

    Vous ai-je donné l'idée ? alors à vos plumes !


    9 commentaires
  • Semaine un peu stressante

    cliquer sur l'image

    La semaine avait bien commencé. Le soleil était revenu ( faiblard mais il était là), la pelouse avait bien poussé vues les trombes d'eau qui l'arrosaient depuis 15 jours, la première tonte ( ma première aussi, je n'avais jamais poussé une tondeuse électrique) fut pénible,l'humidité de l'herbe, sa hauteur,la maladresse de la paysagiste, mamie jeanine la voisine me voyant déjà m'électrocuter ( elle avait raison, on ne tond pas à l'électricité en période humide), bref j'ai eu peur quand la tondeuse a " bourré " et j'ai tout arrêté, ce qui fait qu'il y en avait des petites longueurs de tondues au milieu de mon petit carré de pelouse. j'ai trop honte de vous montrer la photo ( je prends tout en photo même mes bétises! ). Bref, elle est restée ainsi une petite dizaine de jours et hourra!le soleil arrive, ça sêche et vroom vroom vla ma petite pelouse d'un coup comme si j'avais fait ça toute ma vie.

    Bon,  voilà pour le jardin. Maintenant passons à mon Hifi de malheur, un mimine qui n'a pas été gentil avec sa maîtresse qui l'a sans-doute trop gâté. Comme il se mélait les griffes dans le filet tendu sur les fraisiers, je l'ai secouru et lui ai fait la morale sur la grosse voix car ce n'est pas la première fois que ça lui arrive. Je le trouve assez hargneux en vieillissant avec moi.Il est venu derrière moi et vlan ! il m'a. coupé la peau de la jambe sur 4 ou 5 cms. Sur le coup j'ai eu très mal . Bien sûr j'ai soigné la plaie mais le lendemain tout le tour était rouge et gonflé et j'avais très mal.je sais qu'il ne faut pas rire avec une griffe de chat, direction le médecin,antibio et tout et tout en espérant que je vais cicatriser normalement, le diabète étant embetant en cas de bobos. J'en suis à mon 13e jour de bobo, ce n'est pas guéri mais ça va mieux, croisons les doigts. J'ai peur de lui, quel problème !

    Semaine un peu stressante

    ne pas cliquer sur l'image, ce n'est pas joli une peau ridée de 75 ans ( mdr)

     

    Semaine un peu stressante

    Il a pourtant l'air gentil, il aime les caresses et passe des heures sur mes genoux.

    Le plus stressant qui me reste pour cette semaine , c'est un petit passage en ambulatoire afin d'améliorer ( peut-être, pas sûr ) ma vue . Une importante cataracte s'est glissée sur une rétine inopérable, donc ce serait bien pour moi de trouver un peu plus de luminosité, j'ai de plus en plus de problèmes dans de nombreux domaines, mais il faut faire avec.Donc jeudi a.m journée désagréable bien que pas douloureuse, j'espère pouvoir aller sur vos blogs en fin de semaine. Venant d'acquérir un smartphone , pas rien pour moi de m'y habituer, ça me rappelle mes débuts à l'ordinateur , je vais avoir le temps de cogiter .

    Bonne semaine à tous, à bientôt

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    12 commentaires
  •  

    Bernard Lavilliers ( l'Eté,  dans " les fleurs du mal " de Baudelaire )

     

    Camille,18 ans (l'Eté des " 4 Saisons " de Vivaldi )

    _ _ _ _ _

     L ' ETE   
     

    Un sphinx m'a dit bonjour de ses ailes de velours.
    La libellule s'envole sur les berges de roseaux,
    Tandis que l'alouette égrène son chant d'amour
    Réveillant dame chouette qui bougonne en sursaut.
     
    Maman chevreuil présente son fils tout tacheté
    A la forêt, tandis que le roux martin-pêcheur
    Donne une leçon d'envol à sa dernière couvée,
    Perchée au bord du nid, elle tremble de tout son coeur !
     
    Dans la plaine irradiée, le soleil monte au zénith,
    Obligeant les animaux à chercher de l'ombre
    Dédaignant la mare où les grenouilles vous invitent,
    A venir les rejoindre dans les belles eaux profondes...
     
    Une chaleur étouffante règne au milieu des terres
    Quand une brise soudaine prosterne tous les blés,
    Un éclair précède le grondement du tonnerre.
    Un orage se prépare, il faut tout rassembler.
     
    Soleil qui nourrit et fait grandir toutes choses,
    Complice de nos vacances, tu remplis notre vie,
    D'instants merveilleux qui changent la vie en rose,
    Au lieu du quotidien qui trop vite resurgit.
     
    Les plages sont désertes, c'est la fin de l'été,
    Vacanciers et flâneurs sont retournés en ville :
    L'âme débordant d'espaces, d'air pur, de liberté...
    Premier amour, premiers baisers tendres et subtils ...

    (Jean-Claude Brinette)

     

    L'été

     

    L'été


    11 commentaires
  • Pour remonter le moral, on en a besoin dans ce monde de brutes, cette danse de grenouilles nous fait voir que le monde du spectacle a un bon rôle et est une détente pour tous ceux qui défendent et ont besoin de la culture.Alors regardons sans modération et félicitons ces artistes, je pense qu'il y a eu de nombreuses heures de répètes pour arriver à cette très belle danse. La musique" le Lac des cygnes  de Tchaïkovsky "  bien sûr lui donne encore plus de beauté.

    bonne journée

    _____________

    Juste une écoute du chant des grenouilles sur les bords de la Sèvre Niortaise il y a quelques années quand je pouvais encore me balader à vélo, petite vidéo sans attrait ( illisible sur grand écran ) mais on entend bien les grenouilles......le vent. La danse des grenouilles.....

     

     

     

     



    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique