• L'Hotel Dieu (nom donné aux hospices et hopitaux où les vieillards démunis finissaient leur vie sans payer)se trouve à quelques mètres du château de Baugé. Quand on passe le hall d'entrée on est scotché par un grand panneau qui fait frémir le lecteur

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    et nous râlons aujourd'hui d'avoir une mauvaise SS !!!!!

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    la petitesse du lit nous fait penser que les gens étaient de petite taille.On mettait jusqu'à 3 vieillards par lit par manque de place

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    Un urinal, une bouilloire,un bassin,le 4e n'a pas de nom ???

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    une lancette à saignées    brrrrrr

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    des sondes urologiques et 3 speculums (  3fois  brrr  )

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    l'ancêtre de la poire à lavement et l'attirail pour préparer l'operation

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    quelle surprise pour l'ancienne laborantine (pardon technicienne de laboratoire pour être moderne) qui a débuté en 1957 et se souvient d'avoir mesuré le degré d'alcool dans les raisins des agriculteurs du coin qui faisaient leur vin avec ce petit alhambic.y a longtemps qu'on s'en sert plus , je ne pensais pas revoir ce vieux machin.Pour votre gouverne leur "piquette" ne dépassait jamais les 10°.

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    Un autre coup de coeur, cette petite balance de précision me servait à peser la matière grasse du lait maternel , la seule façon de savoir si le lait était assez nourrissant. Les poids ( ceux en bronze pas le poids du bébé  (mdr ) allaient jusqu'au 1/100e de gramme).A cette époque les mamans allaitaient toutes sauf en cas de pépin, le pesage nous prenait beaucoup de temps.

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    je reconnais des petites boites à pharmacie (pharmacie et labo étaient au même patron, dans les mêmes locaux,on se cotoyait) je les voyais faire des pilules, des suppositoires , des ampoules mais je ne m'occupais que d'analyses sanguines.Voilà pourquoi je peux vous expliquer à quoi servaient ces petites boites.

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    à gauche, pour fabriquer les suppositoires, à droite pour les pilules,le mortier pour piler les plantes,la casserole en cuivre pour cuire le contenu des fioles ou plantes piléés, les tets pour récupérer , si c'est un onguent dans une petite boite carrée ou ronde, si c'est pour des suppositoires, on ouvre en 2 la boite à suppo, on dépose le liquide,on referme le couvercle,on serre les côtés avec des petits écrous et on laisse prendre en forme pendant plusieurs jours.Je me souviens avoir connu les suppos qui fondaient très rapidement faute de frigo à l'époque.Je n'ai pas ou reconnu l'engin qui faisait les ampoules, c'était pas facile, y en avait beaucoup de loupées,on fermait les 2 côtés au bec de gaz. TOUTE UNE EPOQUE !  

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    L'apothicairerie est une  merveille.Tous les pots en porcelaine sont uniques avec le nom des plantes conservées à vie.Cette pièce n'a pas de valeur, il n' en existe plus que quelques-unes dans le monde.Je connais celle de Louhans en saône et loire que j'ai vu il y a une quinzaine d'année,elle est aussi belle.

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                                           l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    - - - - - - - - - - - -

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

     

     

     L'ancien hopital est toujours au même endroit, les locaux ont été bien sûr rénovés,l'entrée rajoutée et modernisée par 3 grandes portes en verre, il me semble qu'il a fonctionné jusqu'en 2011.

    C'est en retrouvant ces souvenirs de jeunesse que je me suis rendu compte que j'étais la ou  une des dernières laborantines ayant connu cet ancien temps, et par déduction j'ai compris  que j'étais devenue une bien vieille dame. Je ne m'en rendais pas compte ......

                               


    8 commentaires
  • Après un si long confinement qui a fait suite à de graves problèmes de santé, je ne pensais plus que j'aurais encore la chance de passer un long w.e de Pentecôte auprès de ma famille en Anjou. Elle savait que j'aimais visiter les châteaux et a concocté pour moi un programme adapté, autant vous dire que je n'en ai pas perdu une miette et une mamylette aux anges. pour les amateurs de belles choses j'essaierai de vous montrer quelques belles photos sur plusieurs articles,une video aurait été plus complète mais je ne me risquerai pas d'en faire une, trop compliquée pour moi maintenant.

    - - - - - - - -                


     

    Le château de BAUGE  situé dans le Maine et Loire fut construit par celui que l'on appela le bon roi René. Il vécut pendant la guerre de cent ans également dans le château d'ANGERS remarquable aussi par sa beauté,il y fit faire une pièce à l'identique ,celle où il aimait se mettre au coin du feu de sa cheminée à Baugé. Le guide nous a conté la vie et la construction de ce château du XVe siecle sous le roi René,  je passe sous silence son excellent discours car ma mémoire....plouf plouf !

     

     

    le Château et  l'Hotel Dieu de BAUGE

     

    le Chateau et  l'Hotel Dieu de BAUGE

     

    le Chateau et  l'Hotel Dieu de BAUGE

     

    le Chateau et  l'Hotel Dieu de BAUGE

     

    le Chateau et  l'Hotel Dieu de BAUGE

     

    le Château et  l'Hotel Dieu de BAUGE

    Le pied ne date pas du XVe siecle , c'est celui d'Elodie la compagne de mon petit-fils qui se charge de faire le photographe lors de nos sorties, elle a dû faire de la gymnastique pour prendre ce dangeureux escalier en colimaçon magnifique. 

    le Château et  l'Hotel Dieu de BAUGE

    plusieurs rosaces surplombent cet escalier, c'est la seule en très bon état datant du XVe

    le Château et  l'Hotel Dieu de BAUGE

    Je crois me souvenir que les escaliers qui mènent au rez-de-chaussée ont été refaits avec de la pierre de Tuffeau, craie du pays qui a servi à faire une très grande partie des châteaux de la Loire.

    le Château et  l'Hotel Dieu de BAUGE

     Fin de la visite du château en passant dans le jardin des plantes aromatiques, une bonne odeur de menthe et de verveine, mamylette traîne la patte mais oh combien heureuse!

                                                                  - - - - - - -

    Mon prochain article sera consacré à l'Hotel Dieu attenant au château, là j'ai eu d'énormes surprises , je ne m'attendais pas à voir  des objets dont je m'étais servis au tout début de ma carrière professionnelle

     

     


    6 commentaires
  • Idir  vient de quitter ce monde, c'est un hommage que je lui rends,  connu  dans le monde entier, ceux qui avaient du plaisir à  l'écouter chanter vont se joindre à moi pour entendre son très beau texte " une lettre à Elise ".

         = = = == = =

    Idir était un chanteur kabyle, un très grand poête, il chantait l'amour de son beau pays.Il avait écrit une lettre à sa fille dans un très beau poême , on y trouvait sa tendresse, ses incertitudes sur le vécu des femmes kabyles, leur envie  de femmes libres et modernes, du desarroi  et beaucoup d'amour dans cette magnifique interprétation.

     

     Vous connaissez certainement cette chanson berbère ,sur un fond musical superbe aux sons des instruments  typiquement kabyles.

     

     

    La Kabylie pleure aujourd'hui

    IDIR


    8 commentaires
  • Ce n'est hélas pas un scoop ! Nous sommes tous confinés chez nous pour un temps indéterminé. Nous allons devoir attendre que ce maudit virus rende l'âme. Il a déjà fait de gros ravages, on s'attend à de plus graves moments encore dans les jours qui viennent, peut-être les semaines .Difficile pour mes arrières-loupîots de se tenir tranquilles dans un appart toute la journée, les parents multiplient les jeux, les câlins,le télé-travail est impossible à gérer avec de jeunes enfants.Le principal c'est d'être heureux ,d'être en bonne santé et ils  font tout pour que cette terrible période soit la plus courte possible.

    Une grande ovation pour tout le personnel soignant qui a répondu présent dès le début,hélas certains ont payé de leur vie en voulant sauver des malades, il y en aura encore d'autres c'est sûr.

    Un grand hommage et un merci pour ces nombreuses corporations de métiers de bouches qui nous nourrissent, ces camionneurs qui sillonnent la France pour aller chercher les marchandises ,les agriculteurs et petits commerces ,et tous ceux dans l'ombre que nous oublions. Un hourrah pour les bénévoles qui aident leurs vieux voisins.

    Ma petite vie n' a pas été pour moi un gros problème, j'étais déjà presque confinée chez moi depuis le mois de décembre , alors je co ntinue comme d'hab. Bien sûr, ma famille ne vient pas ,mais aujourd'hui on a le smartphone ,whatsapp, les SMS,les mails,internet,je ne me sens pas seule et délaissée, je suis une privilégiée à côté de certains j'en ai conscience. Et du moment que mon petit monde va bien, je vais bien.

     

    Mais bon, faudrait que ça cesse rapidement car c'est pas la joie pour beaucoup d'entre nous

     

    confinée comme tout le monde

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    confinée comme tout le monde

     

    confinée comme tout le monde

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    12 commentaires
  • J'ai quelques problèmes pour faire cet article , sans-doute parce que je n'en fais plus assez et oublie les façons de mettre  image et vidéo.Ceci dit, je viens dire à mes amis virtuels qui ont la gentillesse de passer sur mon blog que je mets celui-ci en

    GRANDE PAUSE

    pour combien de temps?, je n'en sais rien.Ne m'en veuillez pas si je ne vous mets pas toujours de commentaires sur vos articles, je passerai vous voir en silence et ne doute pas de retrouver mes petites habitudes dans quelques temps.

    - - - - - -

    Voilà la journée de la chandeleur, n'oubliez pas de tourner vos crêpes avec un Louis d'or en poche et tendre l'oreille au chant du coucou.C'est sûr, vous serez riches toute l'année.......

    Grande pause...

     Grande pause...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Grande pause...

     

    - - - - - - -

     

     Grande pause...

    ça fera l'affaire .....

     

    J'ai trouvé le coucou et le Louis d'Or, c'est sûr je vais faire des crêpes

     


    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires