• Par ces temps qui courent, covid,chaleur, les soucis de tous bords, déridons un peu notre muscle zigomatic

     

    Rions un peu

     

    echographie d'une 2CH:

    Elle n'avait pas mis de capote, le bébé se présente par le siège

    ( merci Alain)

    Bonne journée à tous, bizzz


    3 commentaires
  • Patience et perseverance

    Patience et perseverance

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Patience et perseverance 

     

    Petites blagounettes pour garder malgré tout le sourire ( jaune )

     Ce mot "comorbidité " qu'on entend sur toutes les infos des chaines de la télé , sans doute parce que j'en fais parti, je n'en peux plus! il n'était pas très usité avant le covid, le mot morbide je ne suis pas sûre que nos jeunes l'aient dans leur vocabulaire.Etant égalemnent octogenaire, on nous concoctait des passe-droits, des priorités, etc, des veux-tu en voilà, bref toute la planète ( surtout notre France) voulait conserver ses petits vieux en les vaccinant au plus vite. Que  nenni! Vous avez vu et entendu le chantier depuis qu'on a des vaccins par millions et on fait le point ( exact!!!)chaque  soir.

    Personnellement je connais un peu comment ça se passe dans le milieu médical et attends patiemment le jour où nous serons tous vaccinés, contents ou mécontents ,c'est le résultat qui va compter à la fin.Comme tout le monde je n'ai pas réussi à avoir une plateforme pour prendre rendez-vous,au bout d'1 mois c'était bon mais vu qu'il n'y avait plus de vaccins on a eu nos r.v repoussés 2 fois.

    Ne désespérez pas, finalement j'ai eu ma première dose de vaccin vendredi , j'ai vu que les soucis étaient maitrisés, je parle des + de 75ans. je crois que je vais me reposer maintenant en attendant la 2e injection. arrivera ce qui devra arriver, pfff !!

    Bon courage à tous, on s'en souviendra de ce fichu covid

    Patience et perseverance

     

    Patience et perseverance

     

     

     

     

     

     

                       

     

     

     

     

     


    6 commentaires
  •  

     Un peu rébarbatif ce monsieur qui nous parle de l'origine de ce magnifique chant religieux mais il nous fait comprendre le pourquoi il nous donne tant d'émotion dès les premières notes entonnées par les voix , les sons des instruments de musique et l'endroit des concerts.

    Voici ce chant que toi Gigi tu as entendu et tant aimé ce chant à la cathedrale, une voix , au début à capella , d'une grande pureté, de l'émotion intense oui comme toi je l'ai ressenti.

     

     

    Une autre interprétation de ce chant à la résonance Celte , les cornemuses et les instruments à vent en harmonie avec la voix de la chanteuse,afin d'honorer les morts pour leur  patrie ,une grande tristesse dans cette interprétation.

     

     

    Fan de Gospels et de chorales en tous genres, les 2 réunis dans Amazing Grace autour de la très très belle voix de Nana Mouscouri, là aussi l'émotion est forte.

     

                       - - -- - - - - -

    Que de belles musiques en ce monde !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    8 commentaires
  •  

     

    La marche nuptiale de Brassens ,son interprétation,Brassens pouvait être fier d'être chanté par elle

     

     

     Les hormones , une facette de son espièglerie , elle aimait la dérision

     

     

     

    Carcasse un régal des mots , de la poésie, que de beauté dans ce mélange de genres

     

     

    une des fabulettes qui l'ont fait connaître aux petits-enfants d'hier et aujourd'hui

     

    Les eoliennes, qu'on les aime ou pas, belle façon de les chanter avec poésie

     les moulins baptiste ( mes petits et arrières petits-enfants la chantent )

    Lazare et Cecile ( ma préférée, une interprétation qui m'émeut , les paroles, la musique)

     

     


     

     Peu de chanteurs poêtes font la joie des petits, elle était sans-doute la pionnière des années 60, ses chansons et sa bonne humeur restent.Ses chansons à textes pour les adultes étaient très peu connues, ce sont celles-là que je vais conserver dans mes pensées .( une petite parenthèse, elle avait quelques chansons disons un peu libertines, elle a été interdite dans certaines radios ,je les aime beaucoup, pas de grossièreté,des mots tellement poetiques , c'était un bonheur de rire de ces familiarités. elle va me manquer......

      - - - - - - - - - - - -

    monPC ayant rendu l'âme, j'ai dû le changer contre un plus confortable vu mon âge, plus d'écran,c'est ma télé qui me donne une grande image ,formidable pour ma vue défaillante,un clavier indépendant que je peux emmener jusqu'à mon fauteuil et une mini-tour pas plus grande qu'une boite d'allumettes.merci à mes petits-enfants de m'avoir fait connaître cette petite merveille. quelques petits inconvénients , je ne vais plus pouvoir mettre mes morceaux de musiques sur mon blog car Adobe reader va s'arrêter le 31dec et je ne sais pas par quoi le remplacer, peut-être etes-vous concernés,j'attends vos conseils,merci.mes vidéos persos sur dailymotion aussi ont un problème,le code de l'hebergeur ne le reconnait pas et l'image du blog devient toute noire,que veut dire lire en incrustation ?et l'absence du son?.est ce dû à mon nouveau PC ?j'espère que vous allez pouvoir ecouter mes 3 chansons de Anne Sylvestre,elles sont très lentes à venir et il faut passer la souris plusieurs fois, y a un os (mdr)

     

    Contente de vous dire un petit bonjour, fidèle sur vos blogs .

     

     

     

     


    9 commentaires
  • L'Hotel Dieu (nom donné aux hospices et hopitaux où les vieillards démunis finissaient leur vie sans payer)se trouve à quelques mètres du château de Baugé. Quand on passe le hall d'entrée on est scotché par un grand panneau qui fait frémir le lecteur

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    et nous râlons aujourd'hui d'avoir une mauvaise SS !!!!!

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    la petitesse du lit nous fait penser que les gens étaient de petite taille.On mettait jusqu'à 3 vieillards par lit par manque de place

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    Un urinal, une bouilloire,un bassin,le 4e n'a pas de nom ???

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    une lancette à saignées    brrrrrr

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    des sondes urologiques et 3 speculums (  3fois  brrr  )

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    l'ancêtre de la poire à lavement et l'attirail pour préparer l'operation

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    quelle surprise pour l'ancienne laborantine (pardon technicienne de laboratoire pour être moderne) qui a débuté en 1957 et se souvient d'avoir mesuré le degré d'alcool dans les raisins des agriculteurs du coin qui faisaient leur vin avec ce petit alhambic.y a longtemps qu'on s'en sert plus , je ne pensais pas revoir ce vieux machin.Pour votre gouverne leur "piquette" ne dépassait jamais les 10°.

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    Un autre coup de coeur, cette petite balance de précision me servait à peser la matière grasse du lait maternel , la seule façon de savoir si le lait était assez nourrissant. Les poids ( ceux en bronze pas le poids du bébé  (mdr ) allaient jusqu'au 1/100e de gramme).A cette époque les mamans allaitaient toutes sauf en cas de pépin, le pesage nous prenait beaucoup de temps.

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    je reconnais des petites boites à pharmacie (pharmacie et labo étaient au même patron, dans les mêmes locaux,on se cotoyait) je les voyais faire des pilules, des suppositoires , des ampoules mais je ne m'occupais que d'analyses sanguines.Voilà pourquoi je peux vous expliquer à quoi servaient ces petites boites.

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    à gauche, pour fabriquer les suppositoires, à droite pour les pilules,le mortier pour piler les plantes,la casserole en cuivre pour cuire le contenu des fioles ou plantes piléés, les tets pour récupérer , si c'est un onguent dans une petite boite carrée ou ronde, si c'est pour des suppositoires, on ouvre en 2 la boite à suppo, on dépose le liquide,on referme le couvercle,on serre les côtés avec des petits écrous et on laisse prendre en forme pendant plusieurs jours.Je me souviens avoir connu les suppos qui fondaient très rapidement faute de frigo à l'époque.Je n'ai pas ou reconnu l'engin qui faisait les ampoules, c'était pas facile, y en avait beaucoup de loupées,on fermait les 2 côtés au bec de gaz. TOUTE UNE EPOQUE !  

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    L'apothicairerie est une  merveille.Tous les pots en porcelaine sont uniques avec le nom des plantes conservées à vie.Cette pièce n'a pas de valeur, il n' en existe plus que quelques-unes dans le monde.Je connais celle de Louhans en saône et loire que j'ai vu il y a une quinzaine d'année,elle est aussi belle.

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                                           l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    - - - - - - - - - - - -

     

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

    l'HOTEL DIEU et l'APOTHICAIRERIE de BAUGE

     

     

     L'ancien hopital est toujours au même endroit, les locaux ont été bien sûr rénovés,l'entrée rajoutée et modernisée par 3 grandes portes en verre, il me semble qu'il a fonctionné jusqu'en 2011.

    C'est en retrouvant ces souvenirs de jeunesse que je me suis rendu compte que j'étais la ou  une des dernières laborantines ayant connu cet ancien temps, et par déduction j'ai compris  que j'étais devenue une bien vieille dame. Je ne m'en rendais pas compte ......

                               


    12 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires