•  

    Des fleurs pour toutes les mamans

        

    Linda Lemay , une mère

     

    Tout simplement, bonne fête à toutes les mamans de tout âge. Une pensée particulière à celles qui ont perdu un enfant , il faut avoir subi ce drame pour comprendre la grande tristesse en ce jour particulier et en plus quand son enfant est parti un dimanche de  fête des mères.La fête des mères a tombé un dimanche 29 mai en 2000 , pile aujourd'hui 16 ans après........

     

    Des fleurs pour toutes les mamansabracadabra

    Des fleurs pour toutes les mamans

    abracadabra

    Des fleurs pour toutes les mamans

    abracadabra

    Des fleurs pour toutes les mamans


    12 commentaires
  • Boat People

     

       

    - - - - - -

     

    le radeau de la Méduse

    Boat People.......les migrants.........

     

     


     

    paroles,musique,arrangement,interprétation de Bernard Pithon

    Boat People

     Ils ont choisi la mer, ils ont choisi l'exil
    Ils ont pris des rafiots, pour des terres prospères
    Ils ont défié les flots, ils ont cherché l'asile
    La grande traversée se voulait salutaire

    Refrain

    Ils ont choisi la mer,
    Ils ont fui la misère
    Ils ont laissé sur terre
    Les larmes

    La houl' les a surpris dans les creux de ses plis
    Les vagues s'amoncellent en étouffant leurs cris
    Dans la courbe des lames, ils montent vers les cieux
    Et descendent couverts d'humides étincelles

    Ils ont perdu leur âme, elle est restée en mer
    Belle étendue ardente, sous le vent qui se lève
    Ils ne reviendront plus, ils ont choisi la mer
    Ce n'est qu'au bord du ciel que finissent les rêves
    .

     Paroles, musique, arrangement et interprétation de Bernard Pithon


    Rappelez-vous l'origine du mot " boat people " :

     

    boat people, mot anglais signifiant « gens des bateaux » et désignant les réfugiés vietnamiens fuyant les conséquences du conflit vietnamo-cambodgien à partir de 1978.

    C’est la forme prise par la fuite de ces réfugiés qui est à l’origine de l’expression « Boat People » : quittant leur pays sur des embarcations de fortune dans des conditions de détresse extrêmes, victimes de pirates des mers, l’exode de ces réfugiés va susciter un élan de solidarité internationale. Une conférence tenue à Genève en juillet 1979 tente de mettre en place les moyens de porter assistance à ces populations regroupant près de un million de personnes.

    L’effort porte tout d’abord sur l’assistance humanitaire à apporter aux Boat People dont le sort fait l’objet d’une forte médiatisation de la part des organisations  non gouvernementales  qui interviennent sur le terrain de l’aide humanitaire d’urgence afin de contraindre les États à réagir. L’opération « un bateau pour le Viêt Nam » menée par Bernard Kouchner en est une des illustrations.

     

    30 ans après,changez le nom par migrants, c'est toujours d'actualité mais l'assistance à ces populations est plus  compliquée, entraîne des polémiques terribles .Notre planète devient difficilement sinon ingérable !

    Et si nous étions à leur place ????????

     


    12 commentaires
  • Deuil en Belgique

    Nos pensées vont vers la Belgique, qui vit dans l'horreur de cet attentat faisant de nombreux morts comme la France l'a vécu l'an dernier. Je ne pensais pas qu'un jour aussi proche je ferais brûler une bougie sur mon rebord de fenêtre pour le repos de nos amis belges disparus dans les mêmes circonstances tragiques que nous en France. Ce soir je la mettrai quand il fera nuit dehors , elle se consumera jusqu'au petit matin.

    Si vous le désirez, joignez-vous à moi , nous sommes impuissants devant ce malheur mais notre coeur parle .

     

     

     

    Blog de arlette1941 : PARLER DE TOUT ET DE RIEN, une bougie sur ma fenêtre

    C'était le 13 novembre 2015 à Paris.

    - - - -

    pour ceux qui sont partis :

     

    Canon de Pachelbel

     


    9 commentaires
  • Film tiré du livre de Umberto Eco en 1986


    Le nom de la Rose

     

     Tout est parti d’une commande. Qui n’aboutit pas. Sollicité à la fin des années 1970 par une éditrice, qui voulait lancer une collection de brefs polars contemporains écrits par des « non-romanciers », Umberto Eco a décliné la proposition en disant qu’il voulait écrire une fiction d’au moins 500 pages sur le Moyen Age. Ce n’était pas une boutade, puisque sitôt rentré chez lui, il a composé une liste de personnages susceptibles d’alimenter son hypothétique récit. Puis, se piquant au jeu, il se procura chez un bouquiniste un traité sur les poisons dont il avait relevé l’existence......Et il se mit au travail.

    Le livre " Le Nom de la Rose " était né

    _ _ _ _

    L'écrivain Umberto Eco vient de décéder.Pour certains d'entre-nous, ce nom ne nous dira rien.Il est devenu célèbre vers la soixantaine en publiant ce magnifique livre. Il eut un grand succès à l'époque.Jean-Jacques Annaud en fit un superbe film, il repasse régulièrement à la télé.

    Si nos jeunes n'ont pas vu ou lu ce petit chef-d'oeuvre, je les invite à regarder ce petit extrait de la bande-annonce de " Au Nom de la Rose ".

    Un hommage à ce grand de la litterature




    10 commentaires
  •  

    Jeu d'ombres

    Les ombres chinoises m'ont toujours interessées. Cette vidéo que j'ai trouvée en naviguant sur le web m'a enthousiasmée ,  je ne sais pas de quel pays ils sont, mais ces artistes qui miment la vie de la naissance à la mort sont d'une beauté à couper le souffle! Tout y est, l'art artistique,la réalisation des thèmes de la vie ,la musique, enfin bref.......

    A déguster si vous le souhaitez

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique